Séjours nouvel élan avec des orphelins lillois

Mars 2018, un groupe de 5 jeunes de l’association des Apprentis d’Auteuil, antenne de Lille partent pour 3 jours pour une randonnée ski pulka et bivouac dans les alpes… «Une expérience folle, aussi belle que difficile» :

Vendredi 16 mars

Lever à 4h du matin pour ne pas rater le train. Le trajet fut assez long avec 3 correspondances pour arriver à Cluses où le taxi nous attendait pour aller au point de Rendez-vous.
Arrivés à 14h au parking des Allamands, nous avons rencontré Mélanie, notre accompagnatrice qui a commencé à nous expliquer comment allait se passer le séjour. Elle nous a donné les équipements (pelle, sonde, Détecteur d’avalanche, les pulkas, …).
Vers 15h, nous avons commencé l’approche du refuge sous un beau soleil. . En peu de temps, nous nous sommes rendus-compte que le chargement était important et fatiguant. 4 heures de montée en nous relayant pour tirer les pulkas, sans oublier quelques pauses pour boire ou pour le gouter. Quelques beaux paysages à la limite de la tombée de la nuit. Heureusement que nous étions assez nombreux pour changer les porteurs car nous n’aurions pas pu arriver en haut.
A 19h, nous voyions enfin le refuge. Soulagement de voir le point d’arriver, de pouvoir se mettre au chaud et se reposer. Nous avons bu un soda ensemble puis nous avons mangé la soupe et les pâtes bolognaises préparées par le personnel du refuge.
21h, tout le monde était bien fatigué et content de trouver un bon lit.

Samedi 17 mars

La météo n’étant pas bonne du tout, nous avons pris le temps. Lever vers 8h pour profiter d’un bon petit déjeuner. Puis nous nous sommes préparés pour sortir et rejoindre le lieu du bivouac.

Dans la matinée, en raison de la météo, nous avons décidé de ne pas trop nous éloigner du refuge pour avoir un point chaud en cas de besoin. Nous avons commencé à creuser un igloo, à préparer l’installation du tipi, et joué un peu dans la neige. Nous étions très très fatigués de la veille.
Le refuge a accepté que l’on mange à l’intérieur pour se réchauffer car il n’arrêtait pas de neiger depuis le matin. Quel bonheur de profiter des fauteuils et du poêle à bois !!!
L’après-midi, nous nous sommes attachés à l’installation du tipi, le poêle à bois. Nous avons compris pourquoi les pulkas étaient aussi lourdes !!!! Une fois que le poêle chauffait un peu, l’ambiance s’est aussi réchauffée et avons profité des blagues des uns et des autres. Une journée dans la neige, c’est vraiment fatiguant.

Le soir, nous avons mangé une bonne fondue savoyarde préparée par Mélanie. Un bon moment tous ensemble autour du feu. Ca calle son homme !! Puis vient le temps de s’installer pour la nuit. Un vrai tetris pour trouver une place à chacun pour ne pas toucher la toile ni le poêle.
21h, extinction des feux.

Dimanche 18 mars

Réveil matinal à 7h, mais tout le monde a bien dormi. Les duvets étaient vraiment bons et personne n’a eu froid. Tout le monde était de bonne humeur car c’était le dernier jour. Malgré le froid tout le monde donne un coup de main pour ranger le camp.
A 10h, nous sommes prêts, le temps de dire au revoir aux personnes du refuge qui nous ont bien sauvés du froid. Les jeunes attendent devant les pulkas comme des chiens de traineau qui attendent la descente.
En descendant, quelques chutes dans la poudreuse car nous coupons à travers champs. Mais la descente ne prend qu’une heure et demi contre 4h à la montée.
A midi, nous sommes de retour à la voiture, nous rangeons le matériel et prenons de temps de quelques descentes de luges dans les pulkas vides. Un pic-nic et le taxi nous attend. Nous pouvons enfin mettre des affaires sèches.

Puis c’est reparti pour le train en sens inverse qui nous amène à 23h passé à Lille.

Le réveil sera rude pour aller au collège, mais les jeunes ne parlent que des bons souvenirs, des fous rires et des anecdotes du WE.
L’occasion de remercier toutes les personnes qui ont permis de vivre cette expérience folle. Aussi belle que difficiles. Nous ne citerons pas chaque personne de peur d’en oublier, mais nous pensons bien aux partenaires financiers, aux personnes qui ont prêté du matériel, aux personnes qui nous ont accompagné ou accueillis pendant le séjour.

Rédaction : Basit, Emeline, Yann, Corentin, Pauline et leur éducateur Gaetan SAUBIEZ

Photos de voyage

Ce diaporama nécessite JavaScript.